Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

>SEXUALITÉ APRÈS UN TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN

Le cancer et ses traitements peuvent avoir d’importantes conséquences sur la sexualité. Même si elles sont temporaires, il est nécessaire de vous donner des explications et de répondre à vos questions et à vos inquiétudes.

Vivre une mastectomie (ablation totale d’un sein) pour une femme est un réel traumatisme. Cette intervention, en modifiant l’image corporelle a des répercussions dans la vie relationnelle, intime et sexuelle. Après une mastectomie, il peut être difficile pour la femme de se regarder dans un miroir, de toucher sa cicatrice, d’affronter le regard de son/sa partenaire et des autres. Beaucoup de femmes gardent un vêtement sur leur poitrine pour cacher leur cicatrice durant les rapports sexuels par crainte du regard de leur partenaire porté sur leur mastectomie.
La modification de l’image corporelle est moindre après tumorectomie (ablation d’une partie du sein).
Certaines femmes se plaignent de douleurs au niveau de la poitrine, de la cicatrice et de l’épaule après l’intervention et ne souhaitent pas que ces zones soient touchées ou caressées par leur partenaire.

Des sensations de brûlure, la rougeur de la peau, sont des effets secondaires possibles de la radiothérapie pour un cancer du sein pendant la radiothérapie et les semaines qui suivent. Les seins -surtout volumineux- peuvent présenter un oedème, être tendus et sensibles.
Des douleurs cutanées, de l’épaule ou du bras du côté de l’opération peuvent amener la femme à éviter certaines positions qui pourraient réveiller ces douleurs.
La chirurgie de reconstruction va permettre à la femme de retrouver des repères par rapport à son image corporelle et de se restaurer au plan psychologique. Les sensations physiques de plaisir liées au sein ne sont plus les mêmes après une mastectomie et une reconstruction.
Une chirurgie mammaire ou une irradiation d’un sein ne diminue pas le désir de la patiente, ne modifie pas les conditions physiques des rapports sexuels et n’altère pas la possibilité de plaisir.
La prise d’oestrogènes étant contre-indiquée en cas de cancer du sein, un traitement substitutif de la ménopause, comprenant des oestrogènes doit être interrompu. La patiente va être alors sujette à une sécheresse vaginale à laquelle il faut rapidement et absolument remédier sous peine de voir apparaître des douleurs au cours des relations sexuelles (dyspareunie). Cette dyspareunie est à l’origine d’une baisse puis d’une disparition du désir, d’un évitement, d’une aversion et enfin d’un arrêt total des relations sexuelles. On remédiera à la sécheresse par l’utilisation de lubrifiants vaginaux et des relations sexuelles régulières sont conseillées.

(source : Ligue-cancer.net) Sexualité après un traitement du cancer du seinDocument téléchargeable