Les avancées thérapeutiques sur le cancer du sein

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Présentation de l’association Parenthèse

 

Intervention de Suzette Delaloge : Cancer du sein : actualités

Amélioration du pronostic du cancer du sein ainsi que la prévention.En France entre 1980 et 2005 doublement des nouveaux cas notamment en Ile de France. Mais une forte guérison est constatée.Le nombre de personnes décédant du cancer est en diminution constante.

Après 50 ans le nombre de nouveaux cas augmente en raison du dépistage plus important.Aux EU, on constate une diminution des cancers du sein semble-t-il en raison de la diminution des traitements du cancer du sein. Chez nous probablement la mm chose.

Nombre de personnes vivantes : de plus en en plus de chronicité mais moins de décès.

Profils différents de cancers : les cancers sensibles à l’erceptin traduisent des taux de guérison en nette importance.Dans le futur, les traitements seront différents.

Génétique : en 94 et 95 ont été identifiés les deux gènes principaux du cancer du sein.Dans beaucoup de cas, une anomalie permet de révéler un risque de cancer du sein. Certaines personnes ont donc pu en prévenir l’arrivée dans leur famille.Prévention : mammectomie, IRM

Dans les dernières années, on ciblait les protéines exprimées dans 20 % des cancers contre lesquels il existe des agents très puissants maintenant.

La biologie a enfin des traductions immédiates, ceci est un grand progrès.

Les hormonothérapies :

Tamoxifène est aussi actif avant ou après la ménopause.Ces médicaments visent à réduire la production d’oestradiol.Les aromatases interviennent après la ménopause. Ils empêchent la transformation de la testostérone en oestrabiol.

Bénéfices des traitements :Tamoxifène : 20 ans de recul cela diminue le risque de rechute de 41 % et de mourir du cancer du sein de 34 %Mais des effets secondaires : risque de cancer de l’utérus

Arimidex, aromasine : plus efficace que le précédent donc amélioration des performances.Les bénéfices existent mm tardifs…Pour le tamoxifène il y a moins de bénéfices à continuer. Pour les autres, aucune étude n’existe.Les bénéfices des traitements sont additifs. Mais on ne sait pas identifier les personnes qui sont à risque de rechute.

Les effets secondaires : fréquents, difficiles à gérer mais peu dangereux.Tamoxifène : bouffées de chaleur, prise de poids, kystes ovariens, risques de phlébites, risque de cancer de l’endomètre…….

Effets bénéfiques : bon pour les os, le cholestérol, aucune surmortalité

Anti-aromatases : douleurs articulaires, canal carpien, ostéoporose, sécheresses gynéco, cholestérol, pertes de mémoire ??, troubles du sommeil.

Recommandations globales : continuer le traitement et garder un régime équilibré, continuer l’exercice physique, yoga….

Site polesud-idf.frSite destiné à orienter aux mieux et au plus vite les femmes qui ont une anomalie mammaire qui a été dépistée.Le site est à consulter.

Questions diverses :Quels sont les effets secondaires du tamoxifène chez les hommes ?Globalement il est bien toléré chez les hommes.

Génétique et cancer : quels peuvent être les risques dans une même famille ? un dépistage plus tôt chez les femmes est à envisager.Traitements les plus longs donnés comme le tamoxifène : 7/8 ans

Blocage ovarien : Blocage pour deux ans.

Fertilité et grossesse : délai autorisé après un cancer du sein sans hormonothérapie : 2 ansLa grossesse ne semble pas augmenter le risque mais le fait d’arrêter l’hormonothérapie : oui

Les Anti-hormono peuvent-ils entrainer une ménopause ? non le tamoxifène ne ménopause pas du tout. Sous tamoxifène il faut avoir une contraception.Sous antiaromatase, le canal carpien est souvent atteint.

Erceptin : traitement possible avec ce médicament seulement ?

Effets secondaires des chimio ? quels espoirs ?

Les médicaments doivent avoir fait leur preuve de leur innocuité. (cas du taxoter) ; des drogues orales arrivent sur le marché (ne font pas chuter les cheveux par exemple)On peut espérer un traitement adjuvant du cancer sans perte de cheveux. A l’heure actuelle les bénéfices ne sont pas démontrés.

Quelles sont les raisons de retirer le sein ou non ? le risque local qui est faible mais qui existe (3%)Voilà pourquoi on fait de la radiothérapie.Mastectomie : retirer tumeur et ganglions : 45 % de rechute dans le mm seinAvec radiothérapie : risque de 8 %

Certaines personnes ont aussi des risques majeurs : plusieurs foyers ou tumeur étendueDes cancers très peu graves et qui sont étendus peuvent nécessiter la mastectomieUne reconstruction peut être envisagée lors de la mastectomie.

Pourquoi également un traitement hormonal ?Pour éviter le risque de métastase qui est mortel.

Intervention du Dr Pernin :Tout ce qui peut permettre de diminuer le risque de mort, il faut le prendre. Il y a forcément des risques qu’il faut maintenir au plus bas

Un cancer infiltrant ou non infiltrant ? quelle différence ?

Explication de S. Delaloge au paper-board Le dépistage est donc indispensable (mm cas pour la prostate) ; il a été prouvé pour les cancers du col et du sein.

Lien entre traitements hormono-substitutifs et cancers du sein : il existe. Aujourd’hui beaucoup moins de traitement car les bénéfices ne sont pas prouvés.

Quel risque après l’arrêt du médicament ? on ne connaît pas le résultat sur le long terme. On cesse la prise au bout de 5 ans en principe.

L’aromasine n’a pas d’autorisation sur le marché pour 5 ans : il est utilisé après deux ans de tamoxifène mais ce n’est pas très différent. En principe on ne va pas à 5 ans sur l’aromasine.Conclusion du Dr Agranat : de nouvelles molécules peuvent arriver donc le changement est possible.

Fin de la conférence à 22h 30